Faites un don Volontariat

SACO développe des entreprises avec de jeunes entrepreneurs autochtones

David Brazeau, Directeur de la communication et de l'engagement (Toronto) Mars 25, 2019

Cliquer ici pour une version imprimable en format PDF

le 25 mars 2019 — SACO compte de nombreuses histoires de réussites récentes qui s’ajoutent à sa vaste expérience en développement d’entreprises et de collectivités en partenariat avec des peuples et des organismes autochtones.

« Notre objectif est de bâtir une entreprise complète de tourisme qui offre une gamme d’activités toutes saisons axées sur notre mode de vie déné », déclare Jocelyn Skeard, 28 ans, de Wrigley, dans les Territoires du Nord-Ouest. « En saison chaude, ces activités pourraient comprendre des excursions fluviales, de la randonnée et de l’observation de la faune. En hiver, nous aimerions offrir de l’observation d’aurores boréales, du ski et de la raquette. »

Au cours des quelques derniers mois, elle a élaboré un plan d’affaires stratégique concret qui vise à convertir son idée en réalité grâce à son dynamisme et au mentorat de Susan Haddon, une experte volontaire de SACO.

Credits: Amy Kennedy« En tant que jeune femme autochtone, je veux aider ma communauté par l’entrepreneuriat. Honnêtement, je ne savais pas que j’avais besoin du soutien de SACO », explique Jacquelyn Cardinal, 28 ans, fondatrice et directrice générale de Naheyawin, une agence de communications stratégiques.

« L’année de mentorat que j’ai reçue m’a donné le courage et l’audace de faire des pas que je n’aurais peut-être pas faits sans le soutien de mon mentor de SACO. Cela a été une surprise pour moi. Parce que je savais que si j’avais besoin d’aide, je pouvais compter sur lui. » Depuis son expérience de mentorat avec Robert MacKie, un expert volontaire de SACO, l’entreprise de Jacquelyn est passée d’une agence de communications numériques à une agence de conseil de plus grande taille axée sur l’intégration des connaissances et concepts autochtones dans les pratiques d’entreprise des organismes privés et publics avec lesquels elle travaille.

Nous avons plusieurs exemples récents de telles histoires de réussite SACO avec des entrepreneurs autochtones.

« Nous œuvrons en partenariat avec des peuples autochtones afin de renforcer les capacités communautaires et développer des entreprises, dans le but de créer des économies locales solides et durables. Nos experts encadrent et forment des entrepreneurs et des clients locaux en vue de leur permettre de prospérer longtemps après la fin de nos affectations », explique Wendy Harris, présidente et directrice générale de SACO.

« Les collectivités autochtones ont une grande soif de croissance économique, surtout parmi les jeunes », affirme Stacia Kean, directrice du Service aux Autochtones de SACO.

« Nos experts chevronnés dans les secteurs des affaires et du gouvernement répondent à la demande en travaillant avec de jeunes entrepreneurs autochtones individuels. Nous savons d’expérience que ces nouvelles histoires de réussite inspireront d’autres jeunes gens à poursuivre leurs rêves. Notre équipe d’experts est motivée à les aider à atteindre cet objectif », explique Mme Kean.
L’approche de SACO consiste à prendre appui sur les idées, les ressources, les talents et les connaissances qui existent déjà dans la communauté, en mettant à profit le vaste réseau d’experts volontaires exceptionnels de SACO.

L’équipe de SACO

L’équipe du Service aux Autochtones de SACO se compose d’un personnel diversifié, d’experts volontaires et d’administrateurs, dont l’objectif commun est de renforcer la vie et les moyens de subsistance des communautés autochtones d’un bout à l’autre du Canada.

Stacia Kean affirme que « Notre personnel travaille sans relâche à tendre la main aux communautés, à les écouter et à les aider à trouver des solutions à leurs enjeux. Pour leur part, nos administrateurs œuvrent à renforcer nos liens avec un plus grand réseau, en vue de développer notre travail avec les collectivités autochtones et d’élargir toujours davantage la portée de nos efforts. »

Wendy Harris ajoute que « Nos collaborations fructueuses avec les communautés autochtones sont une source d’inspiration et de fierté au sein de notre équipe d’experts volontaires, d’employés et d’administrateurs .»

Pour plus de détails sur le Service aux Autochtones de SACO, sur ses experts volontaires et sur les projets avec lesquels ils peuvent vous aider, veuillez visiter www.saco-ceso.com/our-work/amerique-du-nord/canada/.


 

Au sujet du Service d’assistance canadienne aux organismes (SACO)

SACO est un moteur de développement économique international qui appuie la croissance d’entreprises durables et inclusives et renforce les infrastructures gouvernementales. Le Service déploie ses spécialistes au sein de collectivités et auprès de partenaires, de gouvernements et d’individus qui démarrent ou élargissent leurs entreprises, et ce, un peu partout dans le monde et au Canada. SACO est un organisme sans but lucratif créé en 1967. Ses experts sont des conseillers volontaires qui offrent leur temps et leur énergie dans le cadre de plus de 450 affectations par année, en vue de créer le changement économique et social.
SACO remercie avec reconnaissance Affaires mondiales Canada, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et ses supporteurs du secteur privé.

Contact

David Brazeau
Directeur des communications et de l’engagement
416-294-5673
dbrazeau@ceso-saco.com

Kim Jose
Agente des communications et de l’engagement
514-789-5808
kjose@ceso-saco.com

info@saco-ceso.com 1-800-268-9052
Service d'assistance canadienne aux organismes Service d'assistance canadienne aux organismes. SACO | CESO est un organisme de bienfaisance enregistré (Numéro d’entreprise : BN 11883 0850 RR 0001). 700, rue Bay, bureau 800, C.P. 800 Toronto (Ontario) M5G 1Z6, CANADA | 1-800-268-9052 | info@ceso-saco.com © SACO-CESO 2019 • Tous droits réservés
SACO remercie sincèrement Affaires mondiales Canada, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, et ses partenaires du secteur privé pour leur soutien financier.